Business

Business en ligne et Nomade digital, accord parfait ?

Aujourd’hui, je vais vous présenter les points essentiels pour créer un business en ligne en tant que nomade digital et
ceci avant le départ, mais également si vous êtes sur la route et que vous êtes tentés pour commencer cette nouvelle aventure.

Allez c’est parti ! Donc aujourd’hui, être nomade digital, c’est vraiment une tendance et qui tend à se développer.
Selon une étude américaine, je vous mettrai la source dans les commentaires. En 2020, il y avait à peu près 4 millions de digital nomad dans le monde et en effet, le paysage de l’emploi est tellement en train de changer ces dernières dizaines d’années qu’il y a de plus en plus de personnes qui travaillent à distance et la possibilité de travailler depuis n’importe où dans le monde, finalement, est très réalisable avec les moyens technologiques que nous avons aujourd’hui. C’est un mode de vie dont beaucoup rêvent, mais finalement, il n’y en a pas beaucoup qui passent à l’action, ou ceux qui passent à l’action, tous ne restent pas dans ce mode de vie parce que bien entendu, travailler dans un cadre qui n’est pas structuré, et en plus à distance, ne convient pas à tout le monde.

Certaines personnes aiment le confort de leur foyer, de leurs maisons, de leurs familles, rentrant le soir de leur
travail. Et puis d’autres aiment la sécurité qu’apporte le statut de salarié. Par contre, si vous n’êtes pas matérialiste
et que comme moi vous avez le virus du voyage, l’idée d’être votre propre boss et toute la liberté que cela apporte et gérer un business en ligne dans des endroits toujours différent, personnellement, c’est ce qui me fait vibrer. J’aime l’entrepreneuriat et j’aime voyager, vraiment, donc ce mode de vie, forcément, est fait pour moi. J’entends souvent des gens autour de moi à commencer par ma très chère maman inquiète, “comment tu fais pour trouver des clients ?”, C’est risqué, et tout ça.

Alors qu’on se le dise tout de suite, gérer une entreprise, que ce soit à distance ou pas, c’est risqué. Que vous soyez entre quatre murs, adresse bidule, code postal, ville, ou que vous soyez tout le temps entre deux avions, au final, c’est exactement le même risque que vous prenez. Peut-être que construire une entreprise en étant constamment sur la
route augmente ce risque, mais vous devez simplement travailler un peu plus dur et avoir une vraie discipline. Donc je vais vous donner ici les points que je considère essentiels pour démarrer du bon pied cette nouvelle vie de nomade
digital. L’idée c’est de vous aider à vous développer durablement. Donc en premier lieu, il faut que vous choisissiez votre parcours professionnel.

En effet, le terme de nomade digital est plutôt vague et couvre essentiellement tout type de travail que vous pouvez faire en ligne et à distance. Il y a beaucoup de gens qui aiment travailler lorsqu’ils sont en long voyage, dans un voyage long court. Mais si vous voulez atteindre ce style de vie de nomade digital donc, vous devez être beaucoup plus spécifique. Donc choisir un modèle d’entreprise. Alors il n’y en a vraiment beaucoup mais parmi les plus populaires, on peut commencer par tout ce qui est freelancing, pigiste en français, et donc ce statut d’indépendance est celui qui est le plus courant.

En tout cas, le plus connu et celui que les gens ont le plus à l’esprit lorsque l’on pense à des nomades digitaux, et ce, que vous soyez débutant ou un vrai expert en ayant travaillé plusieurs années en amont dans un certain domaine.

Toutefois, le terme de pigistes ou freelance, c’est quelque chose, c’est un terme qui est extrêmement vague, extrêmement grand. Baser votre activité d’indépendant sur des compétences que vous possédez déjà, que ce soit en tant que rédacteur de contenu, que ce soit en tant que graphiste, en tant que concepteur web, etc, etc.

La liste est très longue et même si vous n’avez pas de compétences dans les grands pôles hyper connus des digital nomades, de ce que je viens d’énoncer, il y a d’autres activités que vous pouvez faire un niveau de ce qu’on appellerait plus élémentaires.

Envisager par exemple, de devenir un assistant virtuel avec des rôles de saisie et plus encore. Et ce genre d’activité, ça va vous donner une base solide en termes d’expériences mais également de revenus. Et pendant tout ce temps où vous allez exercer ce genre d’activité, vous allez donc emmagasiner beaucoup plus d’expériences. Ensuite, en terme de statut.

Alors, il y a aussi la vente de produits numériques. Il y a certains nomades digitaux qui gagnent leur vie en fait, en vendant des produits en ligne, tels que des ebooks, des sites web à forfait, abonnements, des cours.
Si vous le faites bien, c’est un modèle économique qui peut être extrêmement lucratif. Il vous suffit de consacrer du temps à créer ce produit. Attention, il faut créer ce produit de manière professionnelle, Avoir une vraie expertise mais une fois que vous l’avez créé, vous pouvez le vendre, encore et encore, en le mettant à jour de manière régulière.

Et enfin, même s’il y a plein d’autres statuts, on va parler de celui de consultant, et là, il y a beaucoup de place,
pour beaucoup de monde. Est-ce que vous êtes déjà expert dans une profession ? La réponse est généralement “oui”. Donc si l’idée de travailler en tant que freelance dans votre domaine ne vous convient pas ou n’est peut-être pas
possible. Vous pouvez envisager de créer une entreprise de conseil à distance pour des particuliers ou pour des entreprises.
Il y a toujours des gens qui sont en recherche de formations, de conseils d’experts, d’avis sur leur business ou sur leur vie, etc. Et si vous êtes au top de votre forme, parce qu’il faut quand même avoir une certaine énergie, et bien c’est un modèle qui pourrait complètement vous convenir.
En plus, plus besoin d’avoir des compétences techniques, technologiques. Vous pouvez devenir consultant dans tout ce qui est possible d’imaginer. Par exemple, si vous travaillez aujourd’hui dans un secteur, la coiffure, le bien-être,
le massage, la restauration, il est évident que ce sont des emplois qui ne sont pas facile de faire à distance, clairement.

Par contre, si vous êtes expert dans ce domaine, vous pouvez peut-être en tant que restaurateur, enseigner ou conseiller, auprès d’autres restaurateurs, la gestion d’équipes, alors c’est pas du tout mon domaine, mais voilà, tout ce qui constitue la gestion d’un commerce en restauration. Idem pour tout ce qui est bien-être, vous pouvez très bien aider d’autres personnes à monter leur profil, leurs entreprises dans ce secteur là, parce que ça, vous savez faire, c’est ce qui vous qualifie.
Donc vous l’aurez compris, la liste des activités que l’on peut faire en tant que nomade digital est extrêmement longue, et ses trois statuts que je vient d’énumérer, ce n’est que la surface de l’iceberg.
Donc à partir de cela, je vous laisse chercher et regarder ce qui pourrait vous convenir et n’oubliez pas que peut-être vous avez déjà une entreprise en place et qui vous suffit simplement de la faire évoluer pour que celles-ci puissent s’accorder à être en ligne.

Dans tous les cas, il faut que vous déterminiez une compétence que vous puissiez commercialiser en ligne .
Ensuite, vous devez configurer des activités essentielles. Je m’explique. Même si tout cela dépend entièrement de l’activité, du type d’entreprise que vous allez créer en tant que nomade digital, il y a des points essentiels tels que le
site internet, les réseaux sociaux que vous allez forcément créé pour pouvoir vendre vos services et avoir cette vitrine de ce que vous proposez et ainsi vous aider à construire un réseau des acteurs de votre secteur. Donc la mise en
place de ces éléments, tels que le site web, etc. Il est bien de le faire en amont, parce qu’en fait, le fait de travailler sur ce que vous allez proposer, même pour vous, ça va vous permettre d’éclaircir votre offre et donc d’avoir un discours commercial bien plus précis et plus crédible.

Ensuite, il est évident qu’on va parler de ça, il faut se créer une base financière. Voyager en tant que nomade digital et dans le monde, ça coûte de l’argent, au même titre qu’une vie sédentaire finalement, et ce n’est pas gratuit. La chasse aux billets d’avion, le paiement de votre location provisoire, vos assurances, le coût de la vie naturellement, avec les frais de nourriture, le divertissement, etc. Pour cela, il vous faut des fonds suffisants pour mener cette vie correctement. Alors il y a des gens qui peuvent se lancer en ayant un investissement de départ, dans une entreprise suffisante, conséquence, ambitieuse, et qui va donc vous soutenir financièrement tout de suite. Mais beaucoup de personnes commencent modestement et, au début en tout cas, ne gagne pas forcément suffisamment d’argent pour pouvoir atteindre le seuil de rentabilité.

Donc si vous êtes dans cette deuxième possibilité, ne craignez rien, vous allez augmenter vos revenus forcément. Si vous travaillez, par contre, il est bon d’avoir justement cette base financière, un petit peu comme une sorte de sécurité, dans les cas où vous auriez des creux d’activité, ou ne serait-ce qu’une urgence où vous devez payer un billet d’avion pour aller quelque part du jour au lendemain.

Ensuite, il faut que vous vous munissiez des bons outils. Alors oui, c’est hyper logique bien sûr, en tant que nomade digital, il vous faut donc un ordinateur, un smartphone, des disques durs externes, etc. On sait bien que ce genre de vie, on serait tenté de partir simplement avec un petit ordi et son sac à dos, mais comme il y a forcément un équilibre entre le travail et le quotidien à respecter, ce n’est pas possible. Pour revenir aux outils, comme je vous disais, vous avez besoin d’un ordinateur, d’un smartphone, adaptateur, chargeur, disque dur, et ça dépend de votre activité.
Les photographes par exemple, ils vont aussi avoir besoin de leurs appareils photos, leurs objectifs, des cartes mémoire, etc.

Il y a même des gens qui voyagent avec leur connexion internet portable. On pense notamment aux gens qui vivent dans des vans. Et puis je vous recommande aussi quelques autres gadgets pour votre confort. Par exemple, c’est vrai que beaucoup de nomades digitaux travaillent dans des lieux qui sont bruyants comme les aéroports, les cafés, etc. Et on a tous généralement, un casque anti-bruit, ou alors c’est un casque pour la musique mais qui amoindrie le bruit.

...

Retournons au business, il faut donc commencer à trouver ses premiers clients et le but, c’est de le faire un peu avant de partir. Parce que comme vous démarrez, vous n’avez aucune référence, et donc, il est plus facile pour ces tout premiers clients, qui doivent vous faire une confiance absolue, de les voir en face à face et d’établir une instance de confiance. Donc en tout cas, ça, c’est pour les premiers clients, au tout début de votre activité de digital nomade.

De plus, la logistique de créer une entreprise, la développer, qu’elle fonctionne, tout en supportant les difficultés du stress, du voyage, etc. C’est quand même extrêmement difficile.
Donc si vous pouvez commencer votre activité légèrement en amont, ne serait-ce qu’avec quelques clients, cela va vous conforter dans le fait de commencer cette activité et bien sûr vous donner ces premières références dont vous avez besoin, pour ensuite votre vos produits sur la route.
Alors pour ceux qui regarde cette vidéo et qui sont déjà sur la route, qui donc n’ont pas pu commencer en amont, pas d’inquiétude, vous êtes certes dans une situation légèrement plus difficile mais par contre vous avez un point essentiel.
C’est la motivation. Parce que pas de revenu, pas de voyage. Comme j’imagine que si vous prenez cette décision de monter un business alors que vous êtes déjà en voyage, c’est que vous n’avez pas forcément envie de retourner dans une vie sédentaire, donc votre motivation, c’est votre atout essentiel.

Donc pour commencer, vous pouvez très bien utiliser des plateformes de freelance même si je ne suis pas très fan, et parler aux gens que vous rencontrez chaque jour et vous seriez surpris des opportunités que vous pouvez saisir. Les gens que vous rencontrez, la plupart sont en vacances, ils sont détendus, vous allez avoir des conversations amusantes, profondes de découverte et finalement ce seront des conversations qui seront non commerciales. Et ensuite, vous allez naturellement parler de ce que vous faite et finalement va s’instaurer une confiance et peut-être que les gens vont découvrir, à travers ce que vous leur dites, qu’ils ont besoin de vous pour quand ils rentreront de leurs vacances.

Et de cette relation de confiance et plutôt détendue que vous aurez établi pendant cette rencontre, vous allez gagner des clients ou alors ils vont tout simplement parler de vous et ça va créer un bouche à oreille. Donc, n’hésitez surtout pas à parler autour de vous. En plus, c’est tout l’intérêt du voyage, de rencontrer de nouvelles personnes.
L’essentiel, c’est de commencer et de ne jamais oublier de rester professionnel quand vous parlez de votre activité. Alors c’est super, ça y est, vous avez toutes les cartes en main pour démarrer, mais maintenant, qu’est ce qui se passe
quand ça y est, je suis sur la route ? Donc rapidement, je vais vous développer les éléments clés à prendre en compte une fois que vous êtes lancé.

La première, et on en revient à ce qu’on disait juste avant, c’est de ne jamais arrêter de réseauter. Parce qu’en fait, rencontrer des gens, avoir du réseau, c’est ce qui va vous permettre d’avoir du flux tendu dans votre activité et encore une fois, je ne parle pas uniquement des événements où vous pourriez rencontrer, des dîners d’affaires. On parle bien aussi des gens que vous rencontrez sur la route. Tout type de réseau est efficace. Ensuite, il va falloir ajuster malgré tout le lieu de votre vie en fonction de votre entreprise. Si demain vous avez besoin d’avoir une activité à 100% sur le web, vous allez forcément pas vous mettre dans les montagnes népalaises ou la connexion web est insuffisante. Et donc, à vous de gérer en fonction de votre travail, en fonction de vos tâches, en fonction de vos projets, là où vous pouvez vivre.

Et il y a suffisamment d’endroits dans le monde pour trouver ce qui vous correspond.
Ensuite, je vous conseille d’aller lentement et pas uniquement en terme de voyage. Oui parce que je vous rappelle que quand vous êtes nomade digital, le luxe que vous avez, c’est de pouvoir vous poser quelque part un peu plus longtemps qu’en voyage et justement vivre localement et réellement connaître le lieu et les gens de vie. Mais je ne parle pas de ça. Quand je vous dis d’être plus lents, en fait, je vous parle de ne pas avoir trop de clients à la fois même si ça peut être tentant de dire oui et de signer tout ce qui tombe. Parce que finalement, vous allez être complètement submergés, vous n’allez absolument pas faire du travail de qualité et les clients que vous allez servir ne seront
pas forcément heureux de la prestation. N’hésitez pas à établir un planning où vous allez gérer vos clients et puis à leur dire parce que quand vous dites à quelqu’un “et bien j’ai pas de place où je ne peux pas travailler avant dans 15
jours parce que actuellement je suis sûr 3 clients”, donc soit vous avez les pressés qui ne vont pas comprendre…

Mais finalement vous n’avez pas envie de travailler avec ces gens là, ou alors, vous allez avoir des gens qui vont se dire “super” “ça veut dire que déjà elle a une activité” donc c’est que vous travaillez bien, si vous avez d’autres personnes, et en plus, ça les rassure que vous allez pouvoir consacrer du temps juste pour eux et faire le bon travail.
Ensuite bien entendu, vous devez aimer ce que vous faites.

Passion, passion, passion, je le répète tout le temps mais c’est nécessaire et c’est important.
Parce que quand vous allez travailler et que vous n’ aimez pas ce que vous faites et bien, vous n’êtes pas bon et là c’est quand même votre business en ligne, votre PROPRE business, et vous n’êtes pas heureux dans la vie.

Donc à quoi ça sert d’adopter cette vie de digital nomade si finalement c’est pour vous lever le matin et pas être heureux dans votre vie. Et si aujourd’hui vous n’aimez plus que vous faites, c’est différent, vous pouvez analyser, évaluer vos compétences, peut-être vous former pour améliorer ce que vous avez déjà, et ainsi retrouver votre passion dans le travail. Soyez professionnel, cohérent et persistant. Tout ne va pas tomber tout de suite, continuer à toujours produire et tout va couler,. Et bien que travailler à distance, en étant sur la route, complique un petit peu les choses, si c’est vraiment le style de vie que vous voulez, il n’y a aucune raison que ça ne marche pas.

La seule chose qui me reste à vous dire c’est de garder le cap. Et pour ceux qui voudraient franchir la ligne, je vous laisse regarder les liens ci-dessus.

Vous pouvez aussi poser des questions dans les commentaires.