Revenus passifs

Revenu passif dans l’immobilier: Mythe ou Réalité?

Revenus passifs : mythes ou réalités

Découvrez dans cet article un post de Michael Zonta sur les revenus passifs. Il dit tout.

Et aujourd’hui parce que tu m’as sollicité sur cette question pour je puisse te faire une vidéo, je vais te donner les cinq principes pour gagner plus tout au long de ta vie. Revenus
passifs, est ce un mythe ou une réalité ? Je vais te donner tous mes conseils dans cette vidéo, c’est parti !

Bonjour à tous, je m’appelle Michael Zonta, je suis le co fondateur de la société investissementlocatif.com on accompagne des centaines d’investisseur, peut être comme toi dans l’immobilier clé en main et rentable. On fait énormément d’opérations dans la
France entière, et aujourd’hui je voudrais te donner mes conseils parce que j’ai été sollicité en commentaire en bas d’une vidéo YouTube, et je te remercie sur le revenus passifs mais est ce que c’est vrai qu’on peut générer des revenus passifs de manière générale, d’ailleurs que ce soit dans l’immobilier ou ailleurs ? Je voulais donner ma vision dans cette vidéo.

Avant de commencer, je t’invite à cliquer sur le bouton rouge s’abonner, la petite cloche notification, ça va te permettre de recevoir l’intégralité de mes conseils, que ce soit en immobilier ou le mindset pour pouvoir réussir tes opérations
immobilières rentable. Alors sans plus attendre on va rentrer dans le vif du sujet parce que je voudrais répondre à cet internaute qui m’a sollicité, est ce que c’est vrai qu’on peut générer beaucoup de revenus passifs en immobilier, ou alors est-ce que c’est un mythe ?
Parce que si tu regardes des vidéos sur YouTube, tu dois avoir énormément de vidéos avec des gens qui te disent que c’est vrai, et d’autres personnes qui te disent que c’est faux. Donc peut-être que tu es un petit peu perdu, ça dépend aussi si tu as déjà ou pas investi dans l’immobilier.
Aujourd’hui je voudrais qu’on prenne un pas de recul sur ce sujet là, et qu’on le voit vraiment dans sa globalité, et pas forcément que sur la partie en immobilier.

Parce que ce serait trop réducteur et de se dire mais est-ce que je peux créer des revenus passifs autrement, et qu’est ce que c’est exactement qu’un revenu passif ? Déjà je voudrais donner te vraiment cette définition, pour que ça puisse illustrer le fait d’avoir un revenu passif, c’est un revenu qui est dé-corrélé du temps que tu vas passer. C’est à dire que tu ne vas pas travailler, même quand tu vas dormir, et tu vas toucher un revenu, c’est
vraiment ce qu’on appelle un revenu passif.

Et donc à la différence d’un revenu qui est lié au travail, c’est à dire au temps que tu vas passer, c’est à dire c’est l’opposé d’un salaire pour te faire simple. Si tu veux créer des revenus passifs, et en un pour dire bah est ce que c’est un mythe ou une réalité, je te préciserai ça en conclusion à la fin. Mais déjà on va voir quels sont les éléments qu’il faut mettre en place pour pouvoir créer ce revenus passif. En un, le revenu passif, ça doit tout de suite être synonyme d’automatisation, quelque chose de récurrent, et d’automatique. Pourquoi ? Parce que si c’est lié à ton travail, ça veut dire que quand tu dors tu touches pas. Moi je trouve que c’est très bien de prendre cette image, est ce que tu vas gagner quand tu vas dormir, et ça va te permettre si tu dis oui, ou si tu dis non de différencier si c’est un revenu passif.

Ici dans l’automatisation il y a la notion de récurrence, automatisation dans ta tête ça doit être synonyme déjà en un de récurrence. C’est le fait que même si tu ne touche plus à rien tu vas continuer à toucher de l’argent. Dans cette récurrence, je te prends par exemple différents business sur lesquels ça va fonctionner. On a par exemple le business de l’affiliation, alors si tu sais pas ce que c’est, qu’est ce que l’affiliation ? L’affiliation c’est
globalement tu es un intermédiaire, et tu amènes un client à quelqu’un.

Je découvre la cash machine pour automatiser l’affiliation.

On voit beaucoup ce système d’affiliation, tu vois souvent des pubs sur l’ouverture des comptes bancaires. Toutes les banques en ligne, ING, Boursorama, Bforbank ont généralement des programmes d’affiliation, où elles vont te dire pour chaque client apporté, x euros reversé pour toi et pour à la fois le parrain et le parrainer. Tout à la même chose chez Uber, ils vont par exemple te dire si tu amènes quelqu’un avec ce code parrain, tu as 10 euros de courses offert, donc c’est ça le parrainage.

C’est le fait de pouvoir drainer des gens, donc certains créent des sites internet où ils vont faire la promotion de certains produits, et ces produits ce ne sont pas eux qui les produisent, ils vont en prendre les clients et les emmener vers ses producteurs. Donc tu peux très bien par exemple avoir un site sur le sport à la maison, et pouvoir très bien dire voici quels sont les accessoires qui vont te permettre de faire du sport à la maison, et donc au travers d’un blog.
Ensuite tu fais de l’affiliation vers ces produits, la corde à sauter, des petits poids, des choses pour faire les pompes, des élastiques, qui vont te permettre de faire de l’affiliation avec des sociétés qui vendent ces produits là. Ce n’est pas directement toi, et comme ça tu vas toucher de l’argent. Ça peut être des sites de e-commerce, bon le site de e-commerce il y’a un référencement qui est à faire au quotidien, mais on va dire qu’une fois qu’il est lancé, si jamais pendant 48 heures tu ne le touche pas, bah des gens vont quand même pouvoir commander sur ce site de e-commerce.

A la différence de si t’as une boucherie, ou une poissonnerie, tu ne viens pas ouvrir cette boucherie ou cette poissonnerie tu ne vendras pas. Donc ici poses toi toujours la question si demain je ne me lève pas, si je suis en vacances une semaine, la nuit est ce que je vais pouvoir continuer à faire du business ou pas. Déjà ça va être synonyme d’automatisation, de récurrence, et ça ce sont des business qui le permettent.

Je t’invite bien évidemment encore plus à l’heure actuelle à pouvoir, si tu démarres un business, te dire je vais démarrer un business, dont une des sources, ça veut pas dire que c’est toutes les sources, mais dont une des sources de revenus peuvent être sur du récurrent.
Ça va permettre ici de te dire voilà même si je ne bouge pas, je vais continuer à gagner, c’est tout ce qui est synonyme ici de l’abonnement.
On a une filiale chez investissement locatif.com qui s’appelle nous gérons, c’est de la gestion locative et donc on gère des biens. Bah potentiellement il y’a de l’abonnement, et du récurent, si le locataire ne part pas, si le locataire n’a pas de problème dans l’appartement, n’écrit pas que le bailleur n’écrit pas, c’est de l’abonnement. Dans un monde idéal, si personne n’ose se lever le matin, on gagnerait quand même de l’argent à la fin sur ces lots là.

Bien entendu dans la réalité il y’a toujours des locataires qui écrivent, pas forcément sur les mêmes lots, sur les mêmes appartements mais ça génère toujours du travail pour l’équipe. Mais c’est le synonyme d’abonnement, c’est pareil sur tous ceux qui ont un business par abonnement, la téléphonie mobile. A l’heure où je tourne cette vidéo, il y’a la crise du coronavirus, bah bien entendu pour eux est ce qu’ils vont être impactés ? A priori non, puisqu’ils vont faire le même chiffre d’affaires que le mois dernier. Peut-être qu’ils vont avoir pris moins d’abonnés, parce que les gens ils sont chez eux, ils sont pas en train de se dire bah si je changeais de téléphone mobile, de forfaits de téléphone mobile. Mais potentiellement c’est de l’abonnement, alors que bien évidemment celui qui avait un business dans la restauration, lui va faire zéro il va être impacté.
Donc du coup, c’est la force ici de l’abonnement, de la récurrence, et tous ces différents types de business qui te permettent de créer de l’automatisation, pour arriver à faire du revenu du passif.

En deux ce qui est important, c’est la diversification. Il faut pas que ton business repose sur l’intégralité, de un seul pan de chiffre d’affaires. Pourquoi ? Parce que quand tout va bien c’est magnifique mais tout n’ira pas toujours bien dans l’entièreté, donc il faut que tu arrives à diversifier, à avoir plusieurs sources de revenus qui sont différentes. Que ce soit de l’affiliation, mais sur plusieurs thématiques différentes. De façon à ce que si jamais tu as un partenaire qui coupe l’affiliation, tu puisses vendre aussi des articles de sport, et pas que de la banque chez toutes les banques.
Et si il y’a une crise financière, elle te dit bah non par exemple là on stop le programme d’affiliation, et du coup tu fais 0.

Il faut que tu arrives à diversifier tes revenus, que ce soit dans ton business, que ce soit dans ta vie perso, pour arriver à ce que globalement si un jour tu dois gagner moins parce qu’il y’a un souci du gagnes moins, mais tu gagnes pas zéro. Parce que sinon tu mets tous tes œufs dans le même panier, c’est la problématique du salariat sur quelqu’un, et on va le voir après qui a juste le salariat et qui n’a pas diversifié ses revenus.

Et on peut diversifier ses revenus, même si on est salarié, c’est pas une question de chefs d’entreprises, de professions libérales ou autres, c’est une question ici de le savoir pour pouvoir le mettre en place. Et ça ramène au point numéro 3 et à l’immobilier, tout le monde peut investir dans l’immobilier, tout le monde peut diversifier ses sources de revenus, parce que tout le monde ici peut investir dans l’immobilier. Que tu sois salarié, ou autre, tu vas pouvoir diversifier et dire je vais pouvoir créer du revenu passif autre aussi que mon salaire. Et ça se prévoit maintenant, et directement. Et ici c’est pareil, il faut pas dire je vais faire que de la location saisonnière, je vais faire que de la colocation, je vais faire que de l’immeuble de rapport.
Parce que le point numéro deux, c’est la diversification, et tous ceux ici, on est en période de crise sanitaire à l’heure ou je te fais cette vidéo bah ça dépend quand vous regarderez cette vidéo, mais peut être elle sera beaucoup plus tard que la crise sanitaire.

Et du coup il faudra se dire bah le saisonnier, celui qui dans l’immobilier a effectué que du saisonnier, forcément c’est problématique.
On l’entend beaucoup moins en ce moment parce qu’il n’a pas respecté la diversification. La diversification c’est à la fois dans la géographie, et c’est à la fois dans les produits, dans les différents modes d’exploitation, ou les produits tu dois diversifier au maximum. Ça va te permettre d’être plus fort, et que globalement en cas de problème te couper une jambe, mais pas les deux.

Et du coup tu peux tu vas avancer moins vite, pardon pour l’image, mais tu vas quand même avancer. Du coup il faut vraiment que tu gardes en tête que oui les revenus passifs c’est possible, mais pas à n’importe quelle condition. Aux conditions, de déjà, d’y avoir réfléchi, d’avoir mis en place une automatisation de la récurrence sur divers produits en te
diversifiant au maximum tes revenus. Mais à la fois tes produits, et bien entendu que l’immobilier doit faire partie de cette diversification. Et à l’intérieur de l’immobilier, tu dois encore diversifier tes produits, pour ne pas être exposé à une seule zone géographique, une seule région, un seul type d’exploitation, parce que ça va de mettre en risque. Je suis sûr que ça va t’aider à y voir plus clair, je t’ai mis pour moi le top 3 du mindset que tu dois avoir, et des principales plans d’action que tu dois avoir en tête, pour pouvoir mettre toutes les chances de ton côté.

Bien sûr ça ne se limite pas à 3, mets moi en commentaire les autres axes de réflexions, qui vont aider l’entièreté de la communauté à se créer un maximum de revenu passif.

Si tu veux diversifier ton activité en affiliation, je te donne ci-dessous plusieurs pistes :